La commune

C’est en Xaintrie , entité géologique très ancienne aux confins du Limousin, de l’Auvergne et du Quercy,
que cette commune se situe. Dans la partie sud-est du département de la Corrèze, elle occupe un relief
très diversifié, oscillant entre 550 mètres sur le plateau agricole et 250 mètres dans la vallée Maronne.

   Gorges de la maronne        Relief

                                         Les gorges de la Maronne                                                                                               Relief

    

A la révolution, on l’appelle Geniez –Las – Costes car c’est un pays raviné et montueux.
Mais c’est en 1897  que c’est fait le changement de nom en même temps que la délocalisation du bourg
au hameau de Soult, plus au centre de la commune.

C’est une région d’élevage de moyenne montagne entaillée par de nombreuses vallées et des gorges profondes,
séparées par de vastes plateaux tabulaires. La proximité de l’Auvergne favorise l’introduction de bovins de race
Salers dans l’élevage Limousin.

Troupeau salers

                                                                         Troupeau de Salers

  

Les activités  de la commune sont pour l’essentiel liées à l’agriculture et à l’élevage, à l’industrie du bois mais
aussi au tourisme «  de pleine nature » grâce à un beau réseau de circuits pédestres, équestres et VTT, jalonnés
d’un patrimoine bâti et naturel contrasté, et de parcours de pêche prisés.

Chemin       Promenades equestres       Vtt 

                   Chemin forestier                                    Promenade équestre                                     Promenade VTT

 

Cerf2      Bruyere 

                                                  Cerf et ses biches                                                                                                   Bruyère

Le Patrimoine

De par sa situation très enclavée, cette région a su garder intact un certain nombre de ses traditions,
préservant la qualité de son architecture paysanne, qui est un cas très rare de totale cohérence entre
exemplaire art de bâtir et la mise en œuvre de matériaux d’exception tels les toitures en fameuses lauzes.

Lauzes           Lauzes

 

L’ancien pont, construit en 1852, était un pont suspendu à péage. D’une longueur de 56m avec une chaussée de 3.25m,
il fut transformé en 1927 avec une portance limitée à 12 tonnes. Mais, en 1996, les exigences du trafic routier ont sonné
le glas de cet ouvrage d’art.

Ancien pont de merle 1     Ancien pont de Merle sur la Maronne

 

Le pont actuel, ouvrage unique en France à l’époque de son inauguration en 1999, est construit à 30m au-dessus
des eaux de la Maronne. Long de 55m et large de 10m, il est supporté par 6 béquilles de 25m de haut, en bois de
pin Douglas (320m3) disposées en croix de Saint-André, soutenant une dalle de béton armé. Il se situe à environ
800m en amont du site de Merle, sur l’actuelle Départementale 13.

Nouveau pont merle             Nouveau pont de Merle

 

Le belvédère de Sermus recèle un « mur vitrifié », mystérieux vestige d’un camp antique au sommet d’un rocher
devant lequel s’ouvre un panorama saisissant des gorges de la Maronne.

Sans titre      Imagemwyekv7n

Localisation

Pages du site 8b pdf 2